Souvenirs de Bernard Favre; la petite enfance, Renens 1948 - 1957
B.Favre; 09.05.17; Version 0.1; chapitre 01, page 6 / 9
Emballeur dans une fabrique de chapeaux de dames.
La fabrique de chapeaux se
trouvait à la rue Belles-Fontaine 2
au premier étage, le bâtiment
abritait aussi le garage de la police
municipale.
J’avais trouvé ce travail dans les
petites annonces.
Le patron était un Suisse –
allemand, qui employait une
douzaine de modistes pour
confectionner des trucs que je
trouvais ridicules.
Mon boulot consistait à ficeler des cartons que l’on m’apportait, la veille des fêtes
il pouvait y avoir jusqu’à 40 – 50 cartons. Je devais également écrire l’adresse du
destinataire, coller une marque postale et l’enregistrer sur un bordereau postal et
ensuite les charger sur une voiture-a-bras qui était enchainée au rez-de-chaussée.
Puis c’était la ruée vers la poste de la gare, je me mettais dans une
présélection de voiture et filais à grandes enjambées.
À la poste, aux envois en nombre, je remettais le bordereau à l’employé et
balançais mes colis dans une charrette des PTT.
Après je remontais tranquillement en m’offrant une pâtisserie, puis j’enchaînais
la remorque et suspendais la clef à la vue du patron.
Le vieux tenait à sa remorque comme à la prunelle de ses yeux.