Souvenirs de Bernard Favre; la petite enfance, Renens 1948 - 1957
B.Favre; 09.05.17; Version 0.1; chapitre 01, page 5 / 9
Plongeur à la patisserie Just.
Le four ressemblait à cela
La boulangerie confiserie Just était située à
l'angle de la rue de Bourg et de la
Cheneau-de-Bourg.
Le vaste magasin tearoom donnait sur la rue
de Bourg, un étage en dessous à la
Cheneau-de-Bourg un vieux laboratoire
occupait six à sept personnes qui
logeaient ensemble dans une chambre
sous le toit.
J’ai eu l’occasion de voir ladite chambre
avec son unique petite fenêtre, six ou sept
lits avec des cageots comme table de nuit,
mais c’était propre et ordré .!
L’équipement du laboratoire comprenait à gauche un four, au milieu une
vaste table, à droite un pétrin et des machines diverses et au fond un grand
Frigidaire et la plonge. Il n’y avait pas d’acier inoxydable, mais des récipients
en fer étamé ou en cuivre. La surface de carrelage était réduite au
minimum, la plonge et le four! Le tout baignait dans une odeur douceâtre à
faire tourner de l’oeil un inspecteur des denrées
alimentaires. Je travaillais entre cinq et sept
heures du soir. En général il y avait une pile
d’un mètre d’ustensile à laver avec de l’eau tiède
pour économiser l’eau chaude qui était réservée
en priorité au tearoom! ( l’eau était produite par
un chauffe-eau à accumulation qui ne chauffait que
la nuit). Le soir, la patronne me donnait des invendus
du jour que j’apportais à la maison.
Bernard mangeant
un invendu à la maison