Souvenirs de Bernard Favre; la petite enfance, Renens 1948 - 1957
B.Favre; 09.05.17; Version 0.1; chapitre 01, page 8 / 20
Rue du Léman 11 en 1964. En 1957 l'atelier n'éxistait pas encore.
Le logement.
La maison du Léman 11 était un bâtiment de trois étages, comprenant un appartement
par étage. Un vaste jardin s’étendait au sud – ouest, avec un grand poulailler et un cerisier.
On occupait au premier étage un appartement de trois pièces, plus une cuisine.
Il n’y avait pas de chauffage central, d’eau chaude, de salle de bains ou d’armoire frigorifique.
Par contre, on avait une cave qui était un vrai gardemanger avec lequel on aurait tenu
un siège. Au plafond était suspendu des saucissons et du lard fumés. Dans des pots de
grès des perchettes attendaient des jours meilleurs dans du vinaigre et dans une caisse de
sable des poireaux étaient alignés comme des soldats.
On y trouvait aussi des conserves de fruits et des confitures que la maman confectionnait elle-
même, des boîtes de conserve diverses, des pommes de terre, des plantons de pdt., et des
bouteilles de vin. Il y avait aussi du bois et du charbon pour l’hiver.
L'audiovisuels.
Nous n’avions pas de téléphone, de radio, de télévision
et Internet n’existait pas encore. On s’informait en lisant « la
feuille d’avis de Lausanne », « l’illustré suisse » ou «
l’almanach du messager boiteux », que la maman
achetait à Samuel Burnand
Samuel Burnand 1896-1985.