Souvenirs de Bernard Favre; la petite enfance, Renens 1948 - 1957
B.Favre; 09.05.17; Version 0.1; chapitre 01, page 12 / 20
La course d'école.
Pour ma première course d’école, un autocar jaune, un Saurer à toit ouvrant emmena toute la classe au
signal de BelmontsurLausanne.
C’est ivre du bruit du moteur pétaradant, du claquement des changements de vitesse manuelle et de l’air
sifflant à nos oreilles, que l’on arriva au signal.
Parti du Censuy en direction de Renens Croisée, on bifurqua à droite en direction du pont du Galicien à
Malley en longeant la voie du tramway de la ligne sept.
En 1957, l’espace entre Renens Croisée et Malley était occupé par des champs et des terrains vagues.
Juste avant Malley se trouvait l’usine Bobst précédée de l’usine d’embouteillage de CocaCola.
Cette dernière, située au bord de la route exposait à la vue du public, derrière un vitrage, une machine
de mise en bouteilles en service. On pouvait voir d’un côté les bouteilles vides entrer dans la machine, et
ressortir pleines de l'autre côté.
Le voyage se poursuivit à travers Lausanne, de la Rosiaz à Belmont c’était un paysage de
forêts et de champs agricoles.
Belmont avec sa cinquantaine d’habitations ressemblait à une station de montagne.
Un chemin pentu bordé de champs et de quelques villas reliait Belmont au Signal. Au Signal il y avait
une auberge et un abri pour les pique-niqueurs.
On a joué toute la journée avec un panorama magnifique sous les yeux.
Pour le repas de midi chaque enfant avait emporté son cassecroute, le mien avait passé à la trappe
pendant le voyage. À midi, on a eu droit à de la soupe.
Illustration voire page suivante.