background image

 

 

Bernard Favre ©

20 ans

1969 vers Sion

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Unterbäch

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Unterbäch

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Unterbäch

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Unterbäch, Lt Chevillat

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Place de tir du Moosalp

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Moosalp, Duvanel,x,Chevillat, Spozio

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Moosalp

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 départ à 2000m km 0

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 Moosalp, départ à 2000m km 0

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 arrivée à 2200m, km 1,2

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

1969 arrivée à 2200m, km 1,2

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30 Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

18. Februar 1969 Attentat mit Sturmgewehr auf El Al-Flugzeug

Palästinensische Attentäter beschiessen auf dem Flughafen Zürich eine Boeing 720 der israelischen Fluggesellschaft El Al. 
Ein Trainingspilot und ein Attentäter werden erschossen, die übrigen drei Attentäter werden verhaftet und vor Gericht 
gestellt.

Am 21. Februar 1970, um 13:30 Uhr, Bombenanschlag 

die Swissair-Coronado CV 990 HB-ICD "Basel-Land" nach einem Bombenanschlag palästinensischer Terroristen Stürzt in 
einem Wald bei Würenlingen (AG) ab. Alle 47 Insassen, davon neun Besatzungsmitglieder, kommen ums Leben. Ein in 

München aufgegebenes Postpaket bringt nach einer Explosion (Barometer als Auslöser der Zündung beim Steigen des 
Flugzeuges Richtung Gotthard) an Bord die vierstrahlige Coronado zum Absturz. Die Verantwortung für den Anschlag 
übernimmt die Gruppe von Georges Habash.

Reaktion der Behörden:

Die Schweiz hat als erstes Land, drastisch auf die Welle von Terroranschlägen gegen die Zivilluftfahrt reagiert. Der 

Bundesrat in Bern verfügte eine fast völlige Einreisesperre für Bürger arabischer Staaten. Ausnahmen sollen lediglich aus 
humanitären Gründen, bei Diplomaten und für Geschäftsbesucher gemacht werden.

Dann der Bundesrat beschliesst die militärische Bewachung der Flughafen Kloten und Cointrin, für eines Jahrs. Im dieser 
Zeitraum müssten die Flughafengesellschaft ihre eigene Sicherheitsdienst aufbauen.

Während der Jahr 1971 war eine Batailloninfanterie an jedem Flughafen im Einsatz. Das Bataillon war durch einen Vertreter 
der Bundesrat vereidigt, war also im Aktive Dienst.
Während drei Wochen  hatten wir Pausenlos zwei Tag Wache und 2 Tage „Ruhe“ (Ausbildung). ). Die zwei Tage Wache war 

eine Turnus mit: zwei Stunden Wach, dann zwei Stunden Ruhe usw. Wir während immer vollständig bekleidet inkl. Schuhe. 
Das Sturmgewehr war immer dabei. Jede Wachmann hatte 3-4 Magazin scharf Munition, davon eine an der Waffen. Wir 
hatten auch Handgranat. Einige Wachposten hatten auch eine Maschinengewehr.

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30 Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

18 Février 1969. Attentat au fusil d'assaut contre un avion d’El AL.

Des terroristes palestiniens ont ouvert le feu contre un Boeing 720 de la compagnie d’aviation El AL sur l’aéroport de Zürich. 
Un pilote d’entraînement et un terroriste ont été abattus. Les trois autres terroristes ont été arrêtés et déférés devant un 
tribunal.

Le 21 février 1979 à 13:30, attentat à la Bombe.

Le Coronado CV 990 HB-ICD « Canton de Bâle» de Swissair s’est abattu dans une forêt près de Würenlingen (AG) à la 

suite d’un attentat à la bombe. Les 47 occupants, dont 9 membres d’équipages sont décédés. La chute du quadriréacteur 
est due à l’explosion à bord d’un colis postal déposé à Munich. C'est un baromètre qui a fait détonner la bombe pendant 
l’ascension en direction du Gotthard. Le groupe de George Habasch (ce cher Georges) a revendiqué la paternité de 

l’attentat.

La réaction des Autorités.

La Suisse et le premier pays qui a pris des mesures drastiques contre la vague d’attentat terroriste. Le Conseil Fédéral à 
Berne a décrété une interdiction d’entrée en Suisse pour tous les citoyens en provenances de pays arabes, à l’exception 

des diplomates, des  gens d’affaires et des cas humanitaires. 

Le Conseil Fédéral à également décider de faire garder les aéroports de Kloten et de Cointrin pendant une année par 
l’armée. Le temps que les aéroports constituent leur propre service de garde.

En 1971, il y avait un bataillon d’infanterie engagé sur chaque aéroport. Les bataillons avaient été assermentés par un 

représentant du Conseil Fédéral, ils étaient donc en service actif.
Pendant trois semaines sans arrêt, on posait la garde deux jours, on se « reposait » (instruction) deux jours. Les deux jours 
de garde était un tournus se composant de : deux heures de garde, puis deux heures de repos etc. Nous étions toujours 

habillés, avec les chaussures ! Le fusil d’assaut ne nous quittait jamais. La dotation de chaque garde était de 3-4 magasins 
de munition de guerre, dont un à l’arme. Nous avions aussi des grenades. Certain postes de garde était équipés d’une 
mitrailleuse.

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30 Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

sur le toit du restaurant

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30  Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

sur le toit du restaurant: Humbert et Jordan

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30  Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

sur le toit du restaurant: cpl. Durussel

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

11-30  Janvier 1971, Genève, garde de l'aéroport, 

sur le toit du restaurant: Humbert, Cornu, Jordan

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

~1980 La cuisinne à Lucens

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

Prise de vues de Cointrin et Lucens

réalisées avec un Minox B

Le Minox est un produit destiné au marché de luxe. 

Ses qualités : très petite taille, robustesse, excellente qualité d'image, font qu'il est adopté par les services de 
renseignements des Alliés et de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale et durant la Guerre froide.

Modell B (1958-1972) : 

Une cellule au sélénium, fabriquée par Gossen, est intégrée à l'appareil. 
Le réglage de la vitesse devient semi-automatique : 

On mesure d'abord la lumière puis on fait coïncider l'aiguille de la cellule et le repère de vitesse. 

Ce Minox ne nécessitant pas de pile, a été produit à 384 328 exemplaires4

Données techniques:

Dimensions: 97*28*16 mm
Poids: 92 grammes

Image: 8 x 11 millimètres

Film: cassette pour 50 vues
Exposition: semi-automatique

Mise au point: 20cm à l‘infini

Le développement des films se 
faisait en Allemagne.

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

.

  Durée du service militaire:

  1   école de recrue:

141 jours  

  12 cours de répétions:

203 

     

  20 Tirs obligatoires

 10

    

  5    Inspections

   5  

 

   Total  359 jours de service 

Munition tirée

1052  GP11

5 grenades 43

5 grenades 

à charge creuse

160 filoguidés antichars 

Dragon (Simulateur)

~ 120

 obus de mortier 81mm

 

Fusil d'assault 57 (SIG)

Calibre. 7,5mm:. 6,6kg chargé, L=1100mm
Cadence: coup, rafale 10/12 c/s
Munitions; GP11, Lumineuse, grenade offensives,
nébulogène, à charge-creuse.
Portée: GP11 300-600m, grenade 400m, 

charge-creuse 60-80m

D:\scribus\htlm\B_Favre_soldat-html.html
background image

 

 

Bernard Favre ©

46 ans

18 Novembre 1994, liberé des obligations militaires